Pascal Mitevoy

Weekend des Arts 2019 / Acte 4


Pascal Mitevoy

Sculpture

Médaillé d'argent 2011 et de bronze 2012 du Carrousel du Louvre

Sociétaire de la Société nationale des Beaux-Arts française

Sociétaire Fondation Taylor

No(o)rd

Le travail s’articule autour de l’identité et de la permanence du temps.


Poutres, charpentes, souches abandonnées représentent autant de grimoires à déchiffrer et interpréter. Leurs formes sollicitent l’imaginaire du sculpteur et contaminent son geste lorsqu’il imprime aux segments de bois des récits inattendus. Ces compositions inédites, incarnation de la renaissance d’une nature obsolète, vont transcender la naturalité de la matière originelle pour leur insuffler une énergie et une noblesse nouvelles.


Les objets s’approprient la force du bronze tout en conservant les veines de la texture du bois. L’artiste inaugure un dialogue entre matériaux éphémère et durable auquel répond un univers fantasmatique traversé de figures rappelant des civilisations et cultures lointaines.


Cette présence du bois en creux constitue l’essence de l’œuvre et dévoile un passé/dépassé qui ouvre à l’éphémère l’éternité. La temporalité se modifie tandis que la création originale disparaît pour laisser à son empreinte le témoignage de son identité. L’œuvre donne à voir ce qu’elle n’est pas ou plus tout à fait. Elle s’avance masquée et défie le regard du spectateur, le trouble, le déstabilise. Elle le contraint à faire appel au toucher pour retrouver une harmonie. Le passé est non seulement la condition du futur mais lui est également intrinsèque.


Matière et forme s’unissent pour délivrer un message de permanence et d’optimisme, véhiculé par des œuvres qui forment un lien entre un passé organique et un futur alchimique.